Banniere
News
Chroniques
Interviews
Groupes
En Live
Dossiers
Concours
U-zine
Forum
U-zine.org : chronique de Revolution Renaissance - New Era

Nouveau concours

HornsUp

Hellfest

Brutal Assault

Motocultor

 

.

.

Derniere Chro

Dødsengel - Mirium Occultum
Dødsengel

Darkall Slaves - Transcendental State of Absolute Suffering
Darkall Slaves

Sonata Arctica - Ecliptica - Revisited
Sonata Arctica

Jig-Ai - Rising Sun Carnage
Jig-Ai

Mors Principium Est - Dawn of the 5th Era
Mors Principium Est

Dark Fortress - Venereal Dawn
Dark Fortress

MassHIV Sex Trauma & Ass Deep Tongued - 24 ways to seduce a woman's split
MassHIV Sex Trauma & Ass Deep Tongued

MysticuM - Planet Satan
MysticuM

Fleshtized - Promo 2006
Fleshtized

Impiety - Avent of...
Impiety

Slipknot - .5 : the Gray Chapter
Slipknot

Plus de Chroniques ?

 

.

.

   

Revolution Renaissance - New Era


  Revolution Renaissance - New Era

Label : Frontiers Records
Style : Power speed
Sortie : Juin 2008
[ Voir la tracklist ]

[ Voir la fiche du groupe ]

Tout se détruit, se brise, se renouvelle et s’attirent irrémédiablement…jusqu’à la fin…tel est le principe d’entropie.
L’explosion se fait toujours vers l’extérieur, ce qui se brise ne se reforme pas, la fumée de cigarette sort mais ne revient jamais dedans, la sauce se mélange à l’aliment sans que l’on puisse ensuite les départager de nouveau…tout se détruit pour se former différemment…

Lorsque Timo Tolkki annonce un départ de Stratovarius que tous redoutions mais qui ne fut pas une surprise en soi, l’évènement marquant fut la nouvelle d’un seul nouveau groupe ressortant de cette séparation, Stratovarius continuant sans son compositeur naturel et attitré depuis sa création.
Le projet de Timo fut très vite annoncé. Travailleur acharné, ancien génie de la composition, la création d’un album ne fut jamais pour lui l’histoire que de quelques semaines…ainsi Revolution Renaissance pris très rapidement vie…si vite que le travail de composition terminé, Timo était toujours seul.
S’il laissa la rythmique à des membres de cession peu médiatisés mais de son entourage proche, le problème prit la forme d’une voie…comment faire évoluer un vocaliste qui supporterait l’évidente comparaison avec Timo Kotipelto, qui plus est sur des morceaux que les fans avaient entendus par la voix du blond à la voix d’or ?
Le suspense ne fut pas long…non décidé à attendre de dénicher la perle rare (qu’il trouvera en la personne de Gus Monsato, malgré le fait que la perle ne sera pas si rare que ça…), il collaborera pour ce disque avec des amis…et pas des moindres.

Se joignirent à ce disque prenant l’allure d’un projet, et retrouvant les symboles de l’époque glorieuse de Stratovarius (la fleur de Lys notamment sur le très esthétique fourreau) ; Tobias Sammet (Edguy, Avantasia), Pasi Rantanen (Thunderstone) et surtout, pour la moitié du disque, le grand Michael Kiske (ex-Helloween, Avantasia, Place Vendome, Kiske…), autre vocaliste à la voix d’or, légendaire chanteur des "Keeper of the Seven Keys". L’attente envers "New Era" n’en fut que plus grande…au moins aussi grande que la déception qui l’accompagna, si ce n’est plus…

Le manque d’ambition se veut tellement impressionnant qu’il accompagne la même sensation que l’éponyme "Stratovarius", malgré une dominante largement plus power métal, parfois timidement speed et produit de manière plus agressive, mais toujours dangereusement conventionnel. On évoquera les ratages orchestrés par le malheureux Pasi, n’étant pas forcément gâté par un "We Are Magic" et "Born Upon the Cross" bien fade et peu attractif. Des riffs basiques, joués sans âme, des textes relativement incroyables de classicisme et de manque d’inspiration (tout est étoilé, beau divin et spirituel…). Quand au timbre éraillé du finlandais, il colle trop peu souvent à la musique joué, hormis sur le plus lourd et hard "Eden is Burning" où le refrain solennel et répété de manière hypnotique lui va à merveille.

Timo aura, en revanche, concocté le nec plus ultra de ce que Tobias sait le mieux chanter, le lutin allemand se taillant les deux compositions les plus speed et rageuses du disque, sentant le vieux Stratovarius et mis en scène par la voix si charismatique de Sammet. "Heroes" ouvre l’album sur une note mystique, religieuse. Des samples symboliques entrent en scène…puis un riff typiquement speed néo-classique à la finnoise (sur ce point, débuter le disque ainsi met en confiance). La production puissante et la mise en avant de la basse (une constante chez Revolution Renaissance) concocte ce mix Strato/Edguy du plus bel effet pour nous balancer un refrain simple, accrocheur et céleste sur un coulis d’arrangements chiadés pour ne plus vous lâcher. Tobias, toujours aussi impérial, joue de ces multiples facettes. Malheureusement, il ne nous consolera pas sur un "Glorious & Divine" musicalement à la ramasse mis à part la partie de batterie très sympathique), on ne pourra s’empêcher de penser que Timo compose en roue libre en sortant indéfiniment les mêmes schémas speed. Là où Tobias sauve un couplet qu’il met parfaitement en scène grâce à la densité de sa voix, rien n’y fait sur un refrain plat qui ne décolle jamais ; peut-être un des moins bons morceaux sur lequel Tobias ait un jour chanté.

Évidemment, celui qui sauve l’intérêt et parvient à instaurer un tant soi peu de magie à l’œuvre, c’est évident le grand Kiske. Lui qui fait de "I Did It my Way" ou "Last Night on Earth" des hymnes positifs (quelle envolé il nous sort ici…), qui laisse émaner d’un hard rock des plus simple une beauté sans commune mesure, ce magicien vocal des temps modernes. Lui qui parvient à combler le vide d’un Timo encore très approximatif dans ses riffs (réduits parfois au plus simple apparat) et dans ses soli, peu inspirés ici (talent qui renaitra sur "Age of Aquarius" pour exploser de nouveau sur le récent "Trinity").
Que dire de la magie qui émane des sublimes "Angel" et "KeEP the Flame Alive" ?

"Angel", s’ouvrant sur la simple voix du maestro, puis une mélodie minimaliste au clavier, fine, sensible…superbe…sa voix unique, pleine de sensibilité, caresse nos sens et accède à notre âme pour nous toucher en plein cœur. Quand à "KeEP the Flame Alive"…la douce mélodie celtique évoquant "The Islander" de Nightwish, joué à la flute, emporte instantanément l’auditeur dans un autre univers. C’est sans même s’en apercevoir que l’on se surprend à sentir une larme couler le long de notre joue, grâce à sa simple voix, et à une ligne de basse harmonieuse et sensuelle, effleurant l’amour de la poésie musicale…et faisant de Michael Kiske un véritable ange…

Il est certain que ces deux morceaux déversent un flot d’émotions absents du reste de "New Era", mais si salvateur lorsqu’il s’empare de nous. L’éponyme "Revolution Renaissance" termine le disque en délivrant le refrain le plus beau et le plus entêtant de l’album, retrouvant une partie de la grandeur passée de Tolkki. Se concluant sur trois compositions chantées Michael, l’on se prendrait à changer d’avis sur ce "New Era"…mais ce serait faire preuve de trop de laxisme que d’ignorer les trop nombreuses carences d’un disque bien loin d’être parfait, et encore moins mémorable.
Restera quelques moments éparses de pur bonheur, de poésie d’un autre univers…et ces moments, offerts par l’un des investigateurs de tout un courant musical dans les années 80, montre une chose. Les légendes ne meurent jamais…peut-être s’épuise-t-elle à un moment donnée de leur existence…mais elles ne disparaitront pas. Timo Tolkki a prouvé, en seulement deux ans après ce disque, que ce constat était bel et bien la réalité…

Note : 6.5 / 10

Pour les fans de Stratovarius, de Avantasia et de Helloween.


Partager sur Facebook : Par : Eternalis

.: Donnez-nous votre avis

MOYENNE DES LECTEURS : Soyez le premier à noter cet album !       Nombre de votants : 0

Commentaires sur cette chronique (0)

Soyez le premier à réagir.

.: Plus d'infos sur Revolution Renaissance

Lire toutes les chroniques de Revolution Renaissance :
Revolution Renaissance - New Era    Revolution Renaissance - Age of Aquarius   Revolution Renaissance - Trinity  

 
 

Recherche

..

.

 

Newsletter

..

.

 

Dernier Report
HautBas

..

.

 

Dernier DVD
HautBas

..

.

 

Derniere Interview
HautBas

..

.

 

Derniers Dossiers
HautBas

..

.

 

Dernières galeries photos
HautBas

..

.

 

Prochains Festivals
HautBas

 

..

.



MO BKBan
[ Crédits - Stats - Copyright © 2004-2014 - U-Zine - 29 visiteurs connectés]
[ Haut de Page ]