Banniere
News
Chroniques
Interviews
Groupes
En Live
Dossiers
Concours
U-zine
Forum
U-zine.org : chronique de Unitopia - The Garden

Nouveau concours

HornsUp

Hellfest

Brutal Assault

Motocultor

 

.

.

Derniere Chro

Within the Ruins - Phenomena
Within the Ruins

Darkspace - III I
Darkspace

Incantation - Dirges of Elysium
Incantation

In Flames - Siren Charms
In Flames

Antaeus - De Principii Evangelikum
Antaeus

Caïnan Dawn - Thavmial
Caïnan Dawn

Gory Blister - The Fifth Fury
Gory Blister

Striborg - Solitude
Striborg

Fleshtized - Tower of Pain
Fleshtized

Diapsiquir + Peste Noire - Rats Des Villes VS Rats Des Champs
Diapsiquir + Peste Noire

Burden of Grief - Unchained
Burden of Grief

Plus de Chroniques ?

 

.

.

   

Unitopia - The Garden


  Unitopia - The Garden

Label : Inside Out
Style : Rock Progressif
Sortie : Décembre 2008
[ Voir la tracklist ]

[ Voir la fiche du groupe ]

Deuxième album pour les Australiens de Unitopia et ils ont décidé de mettre les bouchées doubles puisqu'après More than a Dream, le très progressif label Inside Out les a remarqués et les a signés. Et pour fêter tout cela, ils ont décidé de montrer au monde tout leur potentiel en sortant un double album, car oui The Garden est composé de deux cds d'une cinquantaine de minutes chacun. Alors on peut trouver cela un peu pédant de prétendre que l'on a tellement de chansons dignes d'être publiées que l'on va en tartiner sur deux galettes. On se souvient de Dream Theater faisant la même chose sur Six Degrees of Inner Turbulence avec pour résultat une division chez les fans : chacun étant fan d'une seule des parties. Le sextet a composé quatorze titres dont deux pièces de choix (une par cd) : l'éponyme qui tire sur les 22 minutes et Journey's friend qui lui touche le quart d'heure. Donc de quoi bien occuper vos oreilles. Vos yeux seront aussi éblouis par la pochette baroque presque surchargée représentant ce jardin, sa nature luxuriante (plantes, animaux, cours d'eau) et ses couleurs tirant du vert au doré. La thématique du jardin est fort classique chez les rockeurs et autres métalleux qui n'en finissent jamais de disserter sur la légende d'Eden ou même de l'utopie façon Thomas More. Le manque de livret (promo oblige) vous sauvera de ma dissertation sur le concept !

Alors penchons-nous sur la musique puisqu'il ne ne nous reste que ça ! Première chose qui marque c'est la palette de styles musicaux dont Unitopia se sert pour construire son album : comme tout groupe de progressif qui se respecte ils sont partis piocher dans le rock, le métal, mais aussi dans des sonorités plus ethniques ou encore jazzy. On reste dans des tonalités douces, pas vraiment brutales ou dérangeantes pour l'oreille, au contraire tout passe bien, ce serait la bande originale parfaite pour du farniente dans ce fameux jardin aux plaisirs bien peu terrestres. On a des ballades (Love Never Ends, Amelia's Dream) mais aussi des moments musclés comme This Life qui secoue un peu l'auditeur. Le reste navigue dans des eaux rock tranquilles et surtout bien progressives, on sent que chaque note a été réfléchie et posée à un endroit précis excluant le hasard et l'amateurisme. Car six musiciens et tous les instruments qui vont avec ça nous donne un nombre de possibilités énormes, surtout quand il s'agit d'ajouter du saxophone ou de nombreuses percussions (au début de The Garden). On a un bon concentré de tout cela sur 321, chanson qui parle des 321 heures pendant lesquelles des mineurs furent coincés sous terre. Le titre est équilibré, bien construit sur la longueur, on ne sent aucun moment superflu et tout le groupe tire son épingle du jeu.

Ce qui m'aura le plus impressionné chez Unitopia, c'est Mark Trueack, le chanteur. On a beau dire dans un groupe de prog, quand le chanteur est bon, il sublime les instruments et la musique. Et là c'est la cas, il possède un timbre chaud et hyper suave. Il ne fait jamais d'excès aigus ou graves mais il place sa voix de manière juste et qu'il soit a cappella ou accompagné, il est à mon goût l'atout majeur de cet album. Alors on pourrait râler en disant qu'au final son timbre reste dans des zones très balisées et que de titre en titre, on ne découvre rien de franchement nouveau. Mais il n'a besoin d'en faire des tonnes et aucun chœur ou effet superflu ne viendra troubler sa performance.
Ni celle des musiciens d'ailleurs car le baroque de la pochette ne se rejoue pas dans la musique : on joue ici dans une certaine simplicité qui marche car elle est assortie d'un sentiment d'homogénéité, tout passe facilement. Pensez donc les vingt-deux minutes de the Garden passent comme une lettre à la poste avec ses passages bien péchus, ses moments aériens, ses percussions, ses parties atmosphériques, le passage jazzy au piano est tout bonnement énorme avec sa basse qui claque derrière, non vraiment rien que pour ce morceau, je vous recommande cet album !

Alors c'est vrai qu'on a quelques passages un peu « cheesy » avec Angeliqua et son refrain presque pop, jusqu'au moment où il pose un break bien prog pour remettre les choses à leur place ! La diversité des rythmes et des ambiances au sein de cet album en font indéniablement un bon album. Alors il ne faut pas nier sa part rock et on ne pourrait le conseiller à la frange la plus mélodique d'entre nous. Mais ils possèdent un son parfaitement équilibré, tous les instruments sonnent à merveille et personne ne cherche à passer au dessus des autres et presque bizarrement on ne retrouve pas de démonstrations à tout bout de champ, mais au contraire tous les soli sont placés stratégiquement. Unitopia a bien compris qu'on n'ennuie plus l'auditeur en faisant de la démonstration technique. Et on les remercie pour ça.

Pour conclure, les plus valeureux d'entre nous seront capables de résister aux deux cds sans faire d'indigestion, et ma préférence ira tout de même au premier et à son titre éponyme. Il reste que The Garden est une œuvre qui mérite un détour, et même si Unitopia est moins innovant qu'un certain nombre de groupes prog, ils savent composer avec les nombreux talents en son sein. On comprend leur signature avec Inside Out et s'ils en trouvent d'autres comme ça, on prend sans aucun problème !

Note : 8 / 10


Partager sur Facebook : Par : The Undertaker

.: Donnez-nous votre avis

MOYENNE DES LECTEURS :
      Nombre de votants : 4

- Ajouter un commentaire sur cette chronique -
( Il y a 3 commentaires)

.: Plus d'infos sur Unitopia

Lire toutes les chroniques de Unitopia :
Unitopia - The Garden   Unitopia - Artificial  

 
 

Recherche

..

.

 

Newsletter

..

.

 

Dernier Report
HautBas

..

.

 

Dernier DVD
HautBas

..

.

 

Derniere Interview
HautBas

..

.

 

Derniers Dossiers
HautBas

..

.

 

Dernières galeries photos
HautBas

..

.

 

Prochains Festivals
HautBas

 

..

.



MetalMonde MetalMonde
[ Crédits - Stats - Copyright © 2004-2014 - U-Zine - 33 visiteurs connectés]
[ Haut de Page ]